Choses à faire et ne pas faire pendant la grossesse

Profile picture for user Redaction Femmezine
3.5 / 5 basé sur 277 votes
Ventre de femme enceinte

Résumé de ce qui est à faire et à éviter pendant vos 9 mois de grossesse

C'est clair, la grossesse est un moment privilégié dans la vie d'une femme, nécessitant quelques aménagements. Pour s'y retrouver, voici un petit résumé de ce qui, de l'avis général, est à faire et à proscrire pendant ces 9 mois un peu particuliers.

A faire pendant la grossesse

En premier lieu, se faire suivre régulièrement par un professionnel. Dès la confirmation de l'heureux évènement par un test de grossesse, il convient de faire une prise de sang pour confirmer la grossesse et vérifier quand exactement celle-ci a débutée. Ensuite, munie de ces résultats sanguins, il faut prendre rendez-vous chez son/sa gynécologue attitrée. Faire un point avec eux, se faire examiner et planifier les différentes étapes du suivi de la grossesse (échographies, suivi de la courbe de poids de la maman et du développement du foetus, examen des seins et du col de l'utérus, etc). Tout devrait se passer normalement, mais ces rendez-vous réguliers avec un médecin permettent également de prévenir d'éventuelles complications, voire de trouver des solutions (médicamenteuses ou autres) a certains petits désagréments possibles (vomissements, nausées, fatigue, douleur dans le ventre, contractions utérines...). Au deuxième trimestre, se sera aussi l'occasion de décider du lieu de l'accouchement, du praticien qui l'effectuera et de prendre contact avec eux (planifier les cours de préparation à l'accouchement, et l'achat du trousseau de bébé et du kit de la future maman pour leur séjour à la maternité).

Ensuite, on déclare cette grossesse à sa CAF (Caisse d'Allocation Familiale), qui vous fournira toutes les informations utiles quant aux aides éventuelles (matérielles, financières) dont vous pourriez bénéficier durant votre grossesse et après la naissance de bébé.

L'alimentation

On met en place une alimentation saine et équilibrée. On surveille et on diversifie son alimentation au fur et à mesure de la grossesse. On peut prendre rendez-vous chez une diététicienne pour faire le point, augmenter la consommation de certains nutriments essentiels pour la croissance et le développement du fœtus ou se faire prescrire calcium, vitamine D et fer en cas de carence alimentaire identifiée. On réduit (voire élimine, encore mieux) sa consommation de thé et de café. On boit beaucoup d'eau, à volonté. On limite sa consommation de sucreries et de matière grasses ajoutées. On mange quand on a faim. On prend un vrai petit déjeuner (pain, céréales, fruits, laitages), ça évite les nausées du milieu de matinée. On cuit bien sa viande et ses sources de protéines. On fait bien attention au date d'expiration des produits (laitiers notamment).

Le sport

Sur le plan des activités physiques, gym douce, aquagym, promenades, cours de préparation à l'accouchement, sophrologie, yoga.... tout est bon ! Petit à petit, on restreint les activités sportives et on ne garde plus que celles qui nous relaxent et nous font du bien. On se ménage pour le ménage justement ! On se fait livrer ses courses. On se fait aider au maximum pour toutes les stations debout (aspirateur,  vaisselle, nettoyage carreaux, sols et salle-de-bain...) ou les gros travaux (aménagement de la chambre de bébé, pose de papier peint, montage des meubles, nettoyage de printemps), et on s'assoit dès que possible pour le reste : épluchage des légumes, cuisine, repassage, etc. Et puis, on s'habitue à ce que la maison soit un peu moins nickel qu'avant! Quand bébé sera là, de toute façon, il faudra bien renoncer à son tablier de Brie Van de Kamp (la ménagère psycho-rigide de « Desesperate housewives » pour celles qui habitent le pôle nord et n'ont pas la télé! »). On se repose dès qu'on est fatiguée, oui même si c'est tous les ¼ d'heure en début de grossesse, c'est normal, c'est hormonal. Normalement, ça se calme au 2ème trimestre. Pour reprendre crescendo au dernier, lorsque bébé commence à peser son poids et que le corps maternel doit assurer pour 2 !

On fait l'amour ! On peut faire l'amour pendant la grossesse; comme on veut ! et quand on veut ! S'il n'y a pas de complication au niveau de la grossesse et si c'est fait dans les règles de l'art, avec douceur, il n'y a aucune contre-indication à ce niveau là (sauf évidemment les pratiques SM qu'on laisse tomber pour un temps). Au fur et à mesure de la grossesse et de la prise de poids, on adopte juste des positions confortables et satisfaisantes pour les 2 partenaires, c'est tout !  En toute fin de grossesse, on fait quand même un petit peu attention au risque d'ouverture du col de l'utérus. On en parle à sa gynéco qui vous expliquera tout ça dans le détail.

A proscrire pendant la grossesse

Niveau alimentation

Une femme enceinte ne doit jamais décider seule de débuter un régime : tous les régimes sont contre-indiqués au cours de la grossesse, sauf ceux prescrits par le médecin lors de la survenue de certains symptômes (diabète gestationnel par exemple).
On ne se prive de rien et on ne restreint pas son alimentation, même si on a des envies un peu monomaniaques ! On ne se nourrit pas exclusivement de fraises ou de yaourts ! Cela créerait des carences préjudiciables au foetus autant qu'à la future maman.  On ne mange pas pour 2, on mange 2 fois mieux! On ne double pas l'apport calorique, au risque de faire exploser sa courbe de  poids. On ne saute aucun repas ! On fractionne, 4 ou 5 collations par jour facilitent la digestion un peu plus délicate pendant la grossesse (système digestif un peu paresseux pendant ces 9 mois) et la répartition des calories sur toute la journée. On ne mange pas quand on a pas faim. On oublie de manger cru (viande, poisson, légumes, lait et fromages) pour éviter certaines maladies dont la toxoplasmose. On ne grignote pas trop entre les repas. On ne mange pas épicé, non plus des plats exotiques à la provenance douteuse. A l'étranger, en voyage, on ne boit pas d'eau du robinet et on lave ses fruits à l'eau minérale. On ne boit pas d'alcool et on ne fume pas, ça c'est quand même évident (le contraire, extrêmement préjudiciable à la vie intra-utérine de bébé)! Et on ne prend aucun médicament sans qu'ils n'aient été validés auparavant par un médecin au courant de votre gestation!

Niveau activité physique et sportive

On lève le pied ! Plus aucune activité contraignante ni violente pour le corps, ou avec risque de chute (équitation, roller, vélo de compet, marathon, planche à voile, ski, échasse, que sais-je...). Et ce dès le premier mois, les risques de fausses couches étant les plus importants lors des premiers et derniers trimestres de la grossesse.

Sur un plan psychologique

On s'évite toutes les petites contrariétés du quotidien. On profite de sa grossesse, on s'écoute, on est épanouie et on rayonne de cette lumière unique qui donne un éclat inégalé à toute future maman.

 

Pour plus d'informations sur la grossesse, nous vous conseillons les articles suivants :

fumer enceinte5 Comportements dangereux pendant la grossesse sport enceinteSports à pratiquer enceinte
 rapport sexuel enceinteRelations sexuelles enceinte  prise de poid enceintePrise de poid grossesse
 hygiene bucco dentaire enceinteHygiène bucco-dentaire enceinte  diabete gestationnelLe diabète gestationnel
 toxoplasmose grossesseGrossesse et toxoplasmose  sciatique grossesseSoigner une sciatique enceinte
 

Donnez votre avis !

Anonyme (non vérifié) , 05 août 2014
Oui il y a des risques partout, alors on s'ecoute, se fait plaisir tout en restant modérée, on équilibre au repas suivant si on a forcé avant, on privilégie fruits et légumes, viandes maigres, laitages... Perso je mange mnms (mon pêcher mignon avec mon chéri) et chips au four quasiment tous les jours.. En ce moment, c'est cheesecake préparé par mes soins mais en mangeant équilibré aux repas (pas trop gras, bcp de fibres) je m'en sors plutôt bien. J'attends des jumeaux (accouchement ds 2,5 mois) et 10 kg. Bon courage à toutes celles qui attendent BB ou celles qui l'espèrent (ça va venir, patience...)
siham (non vérifié) , 28 octobre 2014
Moi je suis enceinte je peux vous dire que je le vis très mal pourtant c une grossesse méga désire mais je suis très malade brulure d estomac nause urticaire bref la totale...je ne sais pas si je suis la seule!!!!
kari (non vérifié) , 20 décembre 2014
J'ai peur de l accouchement
Anonyme (non vérifié) , 15 janvier 2015
J'ai 25ans j'ai un garçon qui a 4ans je veux tomber enceinte
futur maman (non vérifié) , 16 janvier 2015
C'est super bien expliqué ils faut vraiment suivre ts ces conseils tout en profitant de sa grossesse.
futur maman (non vérifié) , 16 janvier 2015
Non vs ne êtes pas la seule heureusement très les grossesses ne sont pas pareil. Courage ça va passer
Anonyme (non vérifié) , 31 janvier 2015
Bonjour ma filançée es enceinte et je voulais savoir quelle sont les risque si je lui donne des petites tappe sur les fesses car elle me dit de ne pas faire sa que je peut blessée le bébé.
soso (non vérifié) , 20 août 2015
je suis a mon premier mois de grossesse et mon alimentation me fais un peu peur car mon ventre désapprouve beaucoup mes choix car jai quelque douleur souvent après mes repas
Blink_ (non vérifié) , 16 décembre 2015
Je viens de faire le test et c'est positif je suis enceinte :') Depuis le temps que j'attendais ça, pratiquement 3 ans ! Je fume mais ce n'est pas un problème, je remplacerais par autre chose, je ne veut surtout pas que mon bébé soit mal. Alors voila, ne perdez pas espoirs !
Laetis (non vérifié) , 29 décembre 2015
Pour ma part, je ne peux en profiter au maximum car j'ai du diabète gestationnel, suivi par une diabetologue, je n'ai plus droit a rien même pas a un chocolat mais c'est pour le bien du bébé courage les filles qui sont dans le même cas que moi, c'est une question de mental :-)