" Baby blues " : comment surmonter cette tape ?

" Baby blues " : comment surmonter cette tape ?

La dpression post-natale touche environ une femme sur cinq.

Qu'est-ce que le " Baby blues " ?

L'accouchement est l'un des plus beaux moments de la vie d'une femme, et pourtant il arrive à beaucoup de jeunes mamans de tomber dans un état dépressif, plus ou moins long, après la naissance de leur bébé. Cela s'appelle le " Baby blues ".

Dès que la mère se retrouve seule face à son nouveau-né, elle est prise de malaise, de tristesse et d'angoisse. Le " Baby blues " est également appelé dépression périnatale ou post-natale.

Le " Baby blues " est généralement éphémère : chez la plupart des femmes, il se manifeste durant moins d'une semaine, quelques jours après l'accouchement. Mais il arrive que cela se prolonge : dans ce cas, on parle de dépression post-partum.

 

Comment se manifeste le " Baby blues " ?

Vous ne vous sentez pas bien depuis la naissance de votre enfant ? Vous souffrez peut-être du " Baby blues ". Pour le savoir, il vous faut en connaître les manifestations.

L'anxiété et ses conséquences (irritabilité, troubles du sommeil...) font partie des symptômes, mais le signe le plus fort est l'incapacité à créer un lien avec son nouveau-né et à s'occuper de lui. En général, le bébé est consciemment au centre du mal-être.

Comme le " Baby blues " s'apparente à une dépression, on retrouve également toutes les manifestations de l'état dépressif : tristesse et pleurs, vulnérabilité, susceptibilité, démotivation à accomplir les gestes du quotidien, fatigue, sautes d'humeur...

 

Quelles femmes sont touchées par le " Baby blues " ?

Il n'existe pas un type précis de femmes touché par le " Baby blues ". Cela peut arriver à n'importe laquelle d'entre nous. Plusieurs facteurs peuvent en être à l'origine.

La fatigue extrême, qui est le contre-coup de la grossesse et de l'accouchement, et le sommeil qui restr difficile à récupérer car le bébé ne fait pas encore ses nuits.

Les bouleversements entraînés par la venue de cet enfant : changement de corps, changement dans la manière d'organiser sa vie privée et professionnelle, changement dans le couple... 

Et bien sûr les variations hormonales, qui sont souvent responsables des baisses de moral et des sautes d'humeur...

 

Lutter contre le " Baby blues "

Le " Baby blues " entraîne souvent, à tort, de la culpabilité chez les jeunes mamans. Elles n'en parlent pas ou peu, se sentent très seules et leur comportement suscite l'incompréhension de l'entourage.

Notre premier conseil est donc le suivant : n'hésitez pas à parler de ce que vous ressentez à votre conjoint, votre famille, à une amie... Si vous craigniez d'être jugée, vous pouvez vous adresser à un psychologue.

N'ayez ni honte, ni crainte à demander de l'aide à votre entourage (et à déléguer un minimum) pour la garde de l'enfant notamment : à votre conjoint (il est aussi le père !!!), aux parents (qui sont quand même les grands-parents), à une assistante maternelle...

Ménagez-vous des moments de repos (siestes pendant que le bébé dort par exemple), du temps pour vous (pour faire du sport, du shopping, aller chez l'esthéticienne...), des moments seule avec votre conjoint (programmer 2 à 4 sorties par mois).

 

Si les symptômes sont persistants au-delà de deux mois, c'est qu'il s'agit probablement d'une dépression post-partum. Dans ce cas, il sera préférable de consulter un professionnel de santé (un psychiatre par exemple...).

 

Qui a connu le baby blues ?

Réagissez dans nos commentaires...

Rebecca LAZZERINIAuteur : Rebecca LAZZERINI
Donnez votre avis !
2 commentaires
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
J'ai eu un norme baby blues aprs ma premire grossesse qui a dur plus d'une semaine avec suivi psychologique que j'ai stopp rapidement. Et pourtant j'tais heureuse avec mon bb et ma grossesse s'est trs bien passe
lauralie02  | le 13/03/2013 17:31
 
Je suis une jeune maman et j ai eu 2 enfant un a la suite de l autre pour ma premiere tous cest bien passer mais j avoue que pour ma seconde grossese ca a tais plus dur jetais souvent dprime abbatu je pleure souvent en fin de journe pourtant j etai heureuse davoir mes petit bout mais ca a etai dur surtou que mon compagnon ne comprenais pas et me disai souvent que maitenant j tais maman je devais arreter de pleurnicher
swettygroovylady  | le 07/01/2014 13:28
 
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • J'embauche une assistante maternelle
  • Mum & babe, un moment à soi avec bébé
  • Un rêve de Darwin, une expédition au bout du monde !
  • Service Faciléo de la SNCF
  • Garde alternée : qui touche les allocations familiales ...
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr