Les risques de la varicelle lors de la grossesse

Les risques de la varicelle lors de la grossesse

Dcouvrez tout ce qu'il faut savoir afin de prvenir, surveiller et traiter la varicelle lorsqu'on est enceinte.

Pendant la grossesse on peut être amené à croiser le chemin de personnes malades ou encore d’enfants atteints par la rubéole, les oreillons ou la varicelle.
Ces maladies sont très contagieuses et potentiellement dangereuses pour la maman non immunisée et par conséquent pour le futur bébé.

Il est donc important de consulter rapidement un médecin afin de prévenir tous risques.

Zoom sur la varicelle

  • Le VZV (virus varicelle-zona) est une maladie bénigne que l’on attrape dans 90% des cas avant l’âge de 10 ans.
  • C’est une infection très contagieuse qui touche chaque année en France entre 600 000 et 700 000  personnes.
  • On ne la contracte qu’une seule fois dans sa vie et elle évolue par épidémies saisonnières, généralement à la fin de l’hiver et au printemps.
  • Elle se transmet par voie aérienne (gouttelettes de salive) ou bien lorsque l’on entre en contact avec le liquide des lésions cutanées du malade.
  • Il peut s’écouler entre 10 et 20 jours entre le moment du contact avec un malade et l’apparition des premiers symptômes.
  • On est contagieux 2 à 3 jours avant et 5 à 7 jours après l’éruption des boutons. La varicelle dure environ 10 jours.
  • Une fièvre modérée autour de 38°C accompagnée de maux de tête et de douleurs abdominales sont les premiers signes.
  • Un à deux jours plus tard, les premiers boutons de varicelle apparaissent.
  • Des petites lésions rosées deviennent rapidement des vésicules remplies de liquide transparent. Ces dernières sèchent 48h après et se recouvrent d’une croûte qui tombera 10 jours plus tard.
  • Ces éruptions cutanées se développent surtout sur le visage et le thorax, mais aussi parfois dans les plis du corps ou la bouche. On peut garder des cicatrices visibles des années en cas de grattage ou d’infection de ces boutons.

Chez l’adulte, la maladie est plus rare mais aussi plus grave que chez l’enfant. Elle peut dans certains cas entraîner des complications pulmonaires sévères.

Quand la varicelle infecte une future maman, le risque est encore plus grand pour elle et son bébé. Cependant, chaque année en France, on dénombre seulement 500 à 700 cas de varicelle chez ces dernières.

Conséquences pour le fœtus et la maman

Les risques pour la santé du bébé et de la maman ne sont pas les mêmes selon l’âge du fœtus.
En effet, on distingue 2 périodes particulièrement sensibles :

  • Entre 6 et la 24 semaine d’aménorrhée : varicelle congénitale ou fœtale

La maladie à ce stade peut entraîner des fausses-couches ou des accouchements prématurés.
L’infection fœtale se traduit par des risques de malformations, d’anomalies musculo-squelettiques, oculaires et neurologiques, ainsi que des lésions cutanées (cicatrices). On peut également noter un retard de croissance et de développement du fœtus pouvant entraîner des difficultés d’apprentissage. La varicelle congénitale touche 1 à 5 bébés pour 10 000 grossesses. En France, on recense moins de 4 cas par an.

  • Entre 22 et 36 semaines : la varicelle est anodine

L’infection du fœtus est exceptionnelle après 24 semaines. Le risque théorique est quasi nul pour le fœtus, mais celui-ci peut néanmoins développer un zona au cours de ses premières années.

  • Après 36 semaines : varicelle néo-natale, les risques augmentent de nouveau

Si l’infection touche la maman dans ses 3 dernières semaines de grossesse, les chances de transmissions à l’enfant à naître sont de 25 à 50%. Lorsque la naissance survient moins de 5 jours après le début de l'éruption maternelle, le risque d'atteinte pulmonaire de l'enfant est très important. Dans ce cas-là le risque de mortalité du nouveau-né s’élève de 20 à 30%. Si la varicelle débute 4 jours avant et 2 jours après la naissance, on l’appelle varicelle disséminée. Les risques sont majeurs pour le nouveau-né : infections pulmonaires, éruptions cutanées, méningites ou encore encéphalites. Dans la mesure du possible les médecins essayent, de retarder le travail à l'aide de médicaments. Car il faut 5 jours à la maman pour transmettre ses anticorps protecteurs au futur bébé.

Prévention, surveillance et traitement

Plus la mère contracte l’infection tôt avant l’accouchement, moins les conséquences seront lourdes pour le bébé.

Préventions

  • Si vous n’avez jamais eu la varicelle et si vous n’êtes pas encore enceinte. Pensez à vous faire vacciner ! Vous devrez attendre un délai de 3 mois après l’injection avant d’essayer de tomber enceinte.
  • Si vous ne savez pas si vous êtes immunisée et que vous avez été en contact avec une personne atteinte de la varicelle. Votre médecin vous proposera une analyse de sang afin de vérifier si vous avez les anticorps de la varicelle. Elle doit être réalisée rapidement, idéalement entre 24 et 48h après le contact avec un malade.
  • Si vous n'avez pas d'anticorps, cela signifie que vous n'êtes pas immunisée. Dans ce cas, vous pouvez avoir été contaminée. Votre médecin vous conseillera une injection pour vous protéger, vous et votre bébé. Elle atténuera la gravité de l'infection, mais l'injection ne sera efficace que si elle réalisée dans les 10 jours suivant l'exposition à la maladie.
  • Si vous développez un zona pendant votre grossesse, il n'y a pas de risque pour bébé. Si votre organisme ne possède pas de défenses face à la varicelle, votre médecin procédera à l'injection d'anticorps spécifiques destinés à bloquer le virus et mettra en place une surveillance régulière.

Surveillance

  • Une échographique régulière de votre bébé et de ses poumons sera réalisée afin de surveiller le bon développement des organes, des membres et du cerveau.
    Attention, une échographie ne permet pas de détecter tous les types de malformations possibles. Parfois une IRM sera proposée pour approfondir d’éventuelles anomalies.
  • Une ponction fœtale (amniocentèse) permettra de rechercher le virus dans le liquide amniotique de la maman et vérifier ainsi les risques de contagion. Il faut savoir que l'infection du fœtus se fait à travers le placenta 2 jours avant l'éruption de taches rouges.

Traitement

Les antiviraux par voie veineuse restent le traitement de prédilection. Seul l'Aciclovir est utilisé chez la femme enceinte avant la 20ème semaine d’aménorrhée. Il pourra être également administré au nouveau-né après sa naissance, si la mère a présenté les symptômes de la varicelle moins de cinq jours avant l'accouchement.

Si le délai entre l'accouchement et le développement de la maladie est supérieur à cinq jours, on attendra de constater les symptômes de la maladie chez le bébé avant de débuter le traitement.

En conclusion, même si le nombre de futures mamans contractant la varicelle est faible en France, les conséquences pour elle et son bébé peuvent être graves. La meilleure des préventions est donc de faire un bilan sanguin avant de décider de tomber enceinte ou bien dès les premiers symptômes de grossesse. Les résultats permettront de déterminer si la future maman est immunisée ou non à face à certaines maladies très contagieuses. Ils détermineront également les précautions à prendre afin de mener une grossesse sereine.

Rdaction FemmezineAuteur : Rdaction Femmezine
Donnez votre avis !
3 commentaires
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
Merci pour l iformation
sabahsousou12  | le 06/11/2014 08:41
 
Merci pour ces informations
sabahsousou12  | le 06/11/2014 08:43
 
lucia404
Aprs une divorce, nous revoil ensembles.lisez ceci ...

Mon nom est Lucia , je veux utiliser ce moyen pour partager mon petit tmoignage avec le monde, sur la faon dont j'ai obtenu mon ex mari de nouveau moi dans les 48 heures l'aide d'un lanceur de sorts puissants.
Voici mon histoire . Aprs 9 ans de mariage avec mon mari , Jos. Il a divorc et s'est spar de moi et mon enfant . Un jour que je passais par Internet la recherche d'emploi, j'ai vu diffrents tmoignages sur la faon dont un homme les a aids rsoudre leurs problmes. L'un d'eux a dit qu'il l'a aid gurir ses maladies, l'autre dit qu'il a aide tombe enceinte aprs 11 ans d'tre sans enfants et j'ai vu un autre qui dit qu'il a aid a sauv son mariage et obtenir un bon emploi, elle a laiss tomber Email de ce grand homme et j'ai dcid de faire un essai. Quand je l'ai contact, il m'a aid jette un sort r-union, et dans les 48 heures mon mari est revenu me suppliant et en s'excusant pour moi. Aprs mon satisfaction que je l'ai pay la rcompenser. Aujourd'hui, nous sommes heureux ensemble, avec beaucoup d'amour, de joie et de richesses. Avec nos 3 enfants , un garon et deux filles. Vous pouvez aussi contacter ce grand lanceur de sort aujourd'hui , Courriel:
Voici son E-mail : alimedium01@gmail.com
Voici son E-mail : sauveur.alimedium@gmail.com
Il est joignable sur Tlphone et WhatsApp sur 00229 97 86 96 51
Bientt, la famille en dtresse.
lucia404  | le 27/01/2018 02:27
 
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • Lovulation : fiche pratique
  • Faut-il avoir peur de l'épisiotomie ?
  • Belle et enceinte : rester femme pendant sa grossesse !...
  • Pourquoi fait-on des enfants ?
  • Tout savoir sur les dons d'ovocytes
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr