Constipation enceinte, que faire ?

Nos astuces et conseils pour amliorer votre transit intestinal pendant votre grossesse.

Les femmes enceintes ne souffrent pas uniquement des nausées, des jambes lourdes ou de douleurs de dos. Le transit intestinal se trouve perturbé par la grossesse et la constipation est un phénomène certes désagréable mais toutefois banal et sans gravité. Environ une femme enceinte sur trois est concernée. La progestérone en est la principale responsable, une hormone qui ralentit les contractions de l'utérus pour ne pas accoucher avant l'heure. Son action s'exerce également sur les autres muscles, dont ceux du gros intestin. Le manque d'exercice physique n'arrange rien, ni le fait que bébé prend de la place dans le ventre et comprime les autres organes y compris l'appareil digestif. Enfin, la prise de compléments alimentaires en fer présente l'inconvénient de constiper. Heureusement des solutions existent pour soulager rapidement les symptômes.

Ce qu'il faut manger : privilégier les fibres

Les aliments riches en fibres doivent être intégrés à chaque repas. Au menu, vous dégusterez des légumes frais plus particulièrement les épinards, des céréales complètes, du pain au son, des féculents dans leur version complète à l'exception du riz, des fruits frais surtout les oranges et les pommes. Pensez également aux légumes secs et fruits secs notamment les pruneaux, extrêmement bien fournis en fibres. Faites toutefois attention à ne pas consommer du son de blé en trop grande quantité. Bien qu'il soit réputé pour favoriser le transit intestinal, il a tendance à diminuer l'absorption du calcium et du fer indispensables à votre santé. Globalement, une consommation quotidienne de 500 grammes de légumes cuits et 400 grammes de légumes et fruits crus s'avèrent suffisante pour couvrir les apports en fibres. Pour cela, mangez chaque jour au minimum une assiette de légumes avec des féculents ou des légumes secs, ainsi que du pain et deux à trois fruits. Pour ne pas bouleverser votre organisme, utilisez cependant les sources de fibres à petites doses et pas plus de trois fois par semaine. 

Les aliments à éviter et les précautions à prendre

Un aliment gras devra être avalé au début de chaque repas. Cela peut être un avocat, des crudités additionnées d'une cuillère de vinaigrette ou d'huile d’olive. En effet, les matières grasses activent les sels biliaires, vous aidant à digérer plus vite. De même, manger des pruneaux ou boire un verre de jus de pruneaux chaque matin à jeun améliorera significativement le transit. Vous éviterez les aliments réputés pour causer des ballonnements type choux, navets, maïs, lentilles, bananes, haricots blancs, poireaux, concombres, boissons gazeuses ainsi que les aliments difficiles à digérer tels que plats en sauce, pâtisseries, sucreries, viandes grasses, poissons gras, fritures. Les aliments raffinés comme le riz blanc ou le pain blanc doivent être limités. En revanche, privilégiez les laitages au bifidus actif au quotidien, un ferment naturel qui régule le transit.

Boire beaucoup d'eau

Buvez au moins 1,5 litres d'eau par jour pour réhydrater vos selles qui deviendront plus faciles à évacuer. Prenez un grand verre d'eau froide ou de jus de fruit frais dès le réveil qui a pour effet de stimuler la muqueuse gastrique. En provoquant le réflexe estomac-côlon, le transit colique est accéléré. Puis au cours de la journée, consommez de l'eau à volonté, au moins six à huit verres par jour, des tisanes, des jus de fruits dilués à de l'eau et éventuellement à du lait, des bouillons de légumes. Privilégiez l'eau riche en magnésium, ce minéral luttant efficacement contre la constipation.

Rester active

Etant donné que l'activité musculaire active le processus digestif, mettez-vous au sport doux pendant la grossesse. La marche, le yoga, la natation, le vélo ou la gymnastique douce doivent être pratiqués très régulièrement. En sollicitant les muscles et la sangle abdominale, vous vous sentirez au mieux de votre forme et préserverez votre santé. Toutes douleurs de dos et le stress seront évacués, détendant ainsi l'intégralité de votre corps mais aussi bébé.

Un peu de bon sens

Ne vous retenez surtout pas à aller à la selle en imaginant que pousser provoquera l'accouchement. Plus vous attendez, plus les selles seront difficiles à éliminer car elles auront eu le temps de s'accumuler et de durcir. Pour un confort optimal, asseyez-vous sur les toilettes, les pieds posés sur un marchepied afin de relever les genoux au-dessus des hanches. Ménagez également votre périnée en évitant de pousser trop fort. Forcer fragilise les ligaments retenant la vessie, l'utérus et le rectum, risquant de provoquer une descente d'organes.

Rdaction FemmezineAuteur : Rdaction Femmezine
Donnez votre avis !
Vite ! Vous pouvez tre la premire ragir !
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • Lovulation : fiche pratique
  • Faut-il avoir peur de l'épisiotomie ?
  • Belle et enceinte : rester femme pendant sa grossesse !...
  • Pourquoi fait-on des enfants ?
  • Tout savoir sur les dons d'ovocytes
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr