Mon enfant est-il trop gâté ?

Profile picture for user Redaction Femmezine
3.1 / 5 basé sur 83 votes
Enfant, pâte à modeler

Découvrez quels sont les risques à trop gâter son enfant.

Comment savoir si mon enfant est trop gâté ?

Tout d'abord, il faut s'accorder sur la signification du terme " trop gâter son enfant ". Cette expression désigne les parents qui font constamment des cadeaux à leurs progénitures, sans leur fixer de limites, et qui, d'une manière plus générale, cèdent à leurs moindres désirs.

Tous les enfants trop gâtés ne sont pas forcément méchants ou capricieux pour obtenir ce qu'ils veulent. Parfois, ce sont les parents qui jouent constamment les pères Noël, de leur propre initiative, par culpabilité (lors d'un divorce par exemple) ou parce qu'ils ont eux-mêmes manqué étant plus jeunes.

Si chaque semaine, vous répondez à toutes les exigences de votre enfant sans conditions, lui offrez des (gros) cadeaux, ne le punissez pas (ou peu), ne lui imposez jamais de contraintes, alors oui, il se peut que votre enfant soit trop gâté...

Quels sont les risques à trop gâter sa progéniture ?

Un enfant heureux et comblé n'est pas nécessairement un enfant qui a toujours tout ce qu'il veut, bien au contraire. Les attentions et l'affection sont des phénomènes normaux, que les parents doivent bien sûr apporter à leur progéniture. Mais ceux-ci ne sont pas censés se manifester (toujours) sous la forme de biens matériels.

Il est par exemple normal que le papa assiste au match de foot de son garçon et que la maman l'aide aux devoirs, lui raconte une histoire le soir... Ce qui est en revanche anormal, c'est de l'autoriser (par exemple) à regarder la télé tard tout en mangeant des bonbons...

Il y a d'autres moyens de combler son enfant que par les cadeaux. Aimer son petit, c'est le protéger, faire en sorte qu'il se sente bien et en sécurité, et qu'il ne manque de rien de vital. Et de temps en temps, on peut lui faire le cadeau qu'il attend.

Un enfant trop gâté sera un adulte égoïste et égocentrique, et probablement fainéant car il n'aura jamais appris à obtenir les choses parce qu'il les mérite. Il manipulera les autres, sans se soucier de leur bien-être et de leurs sentiments, pour arriver à ses fins.

Comment rectifier le tir ?

La première chose à faire est d'imposer des limites et les contraintes normales, comme par exemple les heures de repas, le fait qu'il doit rester à table et manger de tout, et pas seulement ce qu'il aime.

Lui rappeler que ce n'est pas lui qui commande mais le parent, et qu'il doit lui obéir, sous peine d'être puni. Et la sanction doit effectivement tomber quand il désobéit.

Lui expliquer qu'un cadeau est une récompense, à une bonne note ou un bon comportement par exemple, et qu'il se mérite. Mais également que certains cadeaux arrivent à dates précises (anniversaires, Noël...), si il a été sage.

Enfin, les récompenses ne doivent pas être démesurées : on ne va pas offrir une console de jeux à un enfant parce qu'il a obtenu un 15/20 en français... Une récompense, ça peut-être quelque chose de simple mais qui fait plaisir : aller à la piscine par exemple.

 

Donnez votre avis !

Profile picture for user tatou2
tatou2 , 22 décembre 2012
je suis d'accord avec Rebecca LAZZERINI et heureusement que mes filles ne sont pas gâtées, je leur fixe leur limite et je leur apporte tout l'amour qu'un enfant a besoin
Zigzogzag (non vérifié) , 12 janvier 2013
Que de bêtises et de stéréotypes !

J'ai été un enfant gâté, pourri et très chouchouté (et adopté) par mes Parents.

Aucune culpabilité de leur part comme vous l'écrivez : pas de divorce ou autre...

Je suis devenu un homme généreux, attentionné et si j'ai des enfants, je reproduirais le schéma.

Car j'ai eu la plus belle enfance qui soit.

Sans foot, d'ailleurs.

Les psys, surtout sur le web, sont de vrais charlatans, décidément...
Descartes (non vérifié) , 16 avril 2013
@Zigzogzag : Ne pas faire de votre cas une généralité !
asha (non vérifié) , 26 septembre 2013
Stéréotype, clichés et sexisme. La maman fait les devoirs et le papa l'emmène au foot.... Encore un bel exemple de sexisme ordinaire...y a vraiment encore beaucoup de boulot en France ! Et en plus c'est une femme qui écrit ça ! Quelle honte, on est en 2013 merde !
Anonyme (non vérifié) , 17 avril 2014
Je ne sais pas si les Français sont plus sexistes que les autres, mais en tout cas ils ont la réputation de passer leur temps à critiquer, et en voilà un bel exemple. Dès que quelqu'un écrit un mot on lui sort un cas où ça n'a pas été vrai, un contre-exemple, pour pouvoir le fustiger derrière. Ca n'a aucun sens.
celinegdffffff… , 08 octobre 2014
je suis fille unique et gâtée pourrie et j'en suis fière, mes parents aussi ont pris beaucoup de plaisir à tout m'offrir pendant des années, aujourd'hui je suis maman et heureuse de pourrir de gâter mes enfants et si je peux continuer je le ferai avec grand plaisir sans pour autant oublier d'apprendre les vraies choses de la vies à mes petites têtes blonde, car tout ne tombe pas du ciel dans la vie, c'est une façon de profiter des plaisirs de la vie mais aussi d'avoir en tête que les choses dans le monde adulte se mérite et s'i un jour je suis grand mère j'espère que mes enfants feront comme moi, gaté, heureux,pourri oui mais avec une certaine philosophie de la vie !
Anonyme (non vérifié) , 11 novembre 2014
le précédent commentaire de celin est affligeant !
on vit dans une société de consommation ou la surconsommation est devenue la règle ... pauvre planète bleue.
Anonyme (non vérifié) , 11 mai 2015
Tant mieux si vous avez les moyens de gâter vos enfants. Mais le jour
Ou vous aurez peu être plus ces moyens l enfant ne comprendrat pas pourquoi ! De toute façon même un bébé de quelques mois vous le mettez dans une chambre de princesses et vous lui achetez pleins de jouets d éveil et d habits alors qu a cet âge 6/7 tenues suffisent et du jour au landemain vous le changer d environnement il vas pas comprendre pourquoi et devenir capricieux ! Gâter ses enfants de temps à autres c est bien mais bon faut pas tomber dans l exageration non plus ! De toute façon j ai un bébé de 9 mois qui préfère jouer avec son peigne à cheveux et un porte monnaie et déchiré 1 journal que ses jouets d éveil comme quoi c est les parents qui crééent le manque de consommation !
Téton t\'étonne (non vérifié) , 01 octobre 2015
Quant on apprend a un enfant a patienter il patientera quant on lui apprend a obéir il obéira quant on lui apprend a aimer il aimera quant on lui apprend a tuer il tuera quant on lui apprend a enterrer ses victimes il les enterrera et quant on lui apprend a tout avoir il cherchera a tout avoir peu importe les moyen et c'est ça que vous lui apprenner et peut etre il raisonnera et ne sera pas ainsi mais vous l'aurer éprouver au lieu de l'avoir protégé ..