Les différentes positions d'accouchement.

Profile picture for user Redaction Femmezine
4 / 5 basé sur 4 votes
femme, enceinte, nature

Choisissez vous-même de quelle manière vous mettrez votre enfant au monde.

La possibilité de choisir sa position d'accouchement

Votre médecin obstétricien ne vous a peut-être pas bien informée sur la question, mais sachez que vous avez tout à fait le droit de choisir comment vous souhaitez mettre votre enfant au monde.

Vous avez votre mot à dire, et pas seulement en ce qui concerne la péridurale. Vous pouvez aussi choisir dans quelle position vous désirez accoucher.

Bien sûr, il n'est pas question d'opter pour un accouchement farfelu, qui pourrait mettre en danger votre bébé, mais plutôt pour un accouchement qui vous ressemble.

Vous pouvez choisir d'accoucher de manière classique ou au contraire de vivre ce moment de manière différente, moins médicalisée mais toutefois très sûre pour votre enfant.

 

La position d'accouchement traditionnelle

Allongée sur le dos, les jambes écartées et les deux pieds sur l'étrier, la future maman sous monitoring pousse pour faire sortir son enfant. C'est là la méthode d'accouchement la plus classique.

Ces dernières années, elle a été fortement décriée car elle ne permettrait pas à la future mère de respirer correctement et contribuerait à abîmer son périnée pendant l'accouchement. Elle aurait en outre tendance à fermer le bassin et à rendre l'expulsion du nouveau-né encore plus laborieuse.

Toutefois, cette méthode reste la plus courante dans les hôpitaux et les cliniques, et des milliards d'enfants sont nés de cette manière. Vous êtes libre de choisir d'accoucher ainsi si vous le souhaitez.

Il faut savoir qu'il n'y a pas d'accouchement idéal et que chaque future maman doit choisir la manière dont elle mettra son enfant au monde, en fonction de ce qu'elle ressent et de ce qu'elle pense être bon pour son bébé.

 

La position d'accouchement Gasquet

Le Docteur Bernadette de Gasquet a pensé une nouvelle manière d'accoucher, qui synchronise position et respiration. Cette méthode d'accouchement est aujourd'hui pratiquée dans une maternité sur deux, où le personnel médical a reçu une formation spécifique.

La future maman est dans la même position que lors d'un accouchement classique à quelques détails près : ses jambes sont fléchies, pour former un angle droit avec la colonne vertébrale.

Avec cette position, la femme pousse au moment où elle expire. Cela permet d'éviter de se cambrer et ouvrirait davantage le bassin, et par conséquent aiderait à expulser l'enfant plus facilement.

Au moment de l'expulsion, la table est reculée et le conjoint peut se tenir derrière elle pour assister à l'accouchement. Cette position permet également à la future mère de ménager son périnée et de faire lentement redescendre ses organes.

 

L'accouchement " à quatre pattes "

Dans cette position, le bassin est bien ouvert et le périnée ne subit aucune pression. Cette manière d'accoucher serait l'une des plus confortables qui existe et elle permettrait de soulager les douleurs, celle du dos en particulier.

Dans cette posture, le bébé serait mieux positionné pour sortir et par conséquent l'expulsion serait plus simple et aurait lieu beaucoup plus rapidement.

Toutefois, elle reste difficile à appliquer pour les femmes qui ont subi une péridurale, et certaines personnes y voit une posture dégradante, pour son côté " animal ".

 

L'accouchement sur le côté

Cette position serait excellente pour bien respirer pendant l'accouchement. Elle limiterait la douleur et serait conseillée aux femmes qui n'ont pas choisi la péridurale.

 

L'accouchement accroupie

Cette position qui amène à écarter naturellement les jambes permet d'ouvrir le bassin tout en donnant une sensation de légèreté, et accélèrerait l'expulsion de l'enfant. Elle peut toutefois entraîner la déchirure du périnée.