Le coup de soleil chez les enfants

Le coup de soleil chez les enfants

Publi� le : 31/07/2013 � 11h22
Les plus petits nécessitent une protection solaire et un soin adaptés.

Profiter de l'été sereinement en famille 

Que l’on passe ses vacances à la mer ou à la montagne, l’été est toujours une saison très agréable. Toutefois, il s’agit également d’une période durant laquelle il faut prendre particulièrement soin de sa peau et de celle de ses enfants, afin d’éviter les mauvais coups de soleil.

Ces brûlures, induites par les rayons ultra-violets, peuvent être très douloureuses, et même parfois dangereuses. En outre, elles sont impitoyables quand elles touchent nos chères petites têtes blondes ! Il est donc important de rester vigilante.

La prévention avant tout

Comme le dit parfaitement l’expression : « mieux vaut prévenir que guérir ». La peau des enfants est très fragile. Exposée toute blanche lors des premiers jours, elle est encore plus vulnérable que celle des adultes. Il est donc indispensable de respecter certains conseils de précaution, pour éviter qu’elle ne brûle au soleil.

Tout d’abord, il est important de ne pas se faire bronzer - jeunes comme adultes - entre midi et 16 h. Quinze minutes avant une exposition prolongée au soleil, vous devez enduire votre enfant d’une crème protectrice, puis renouveler le geste toutes les deux heures et à chaque sortie de bain (si vous êtes à la plage, à la piscine ou au bord d’un lac).

Un indice de protection compris entre 30 et 50, pour les enfants ne présentant pas de sensibilité particulière au soleil,
sera suffisant. Une protection solaire maximale d'au moins 50 sera nécessaire en cas d'ensoleillement intense, comme sous le beau soleil des Antilles ou chez les enfants fragiles ou à peau très claire. Il convient également de prendre garde aux balades en montagne, de faire attention au soleil voilé et à la réverbération, souvent sources de mauvaises surprises.

Il ne faut pas oublier que certaines zones du corps humains sont plus fragiles que d’autres : la nuque, le cou, les
mollets et le dos des pieds notamment. Il est donc nécessaire de bien les tartiner de crème protectrice et/ou les couvrir, avec un tee-shirt ou une combinaison anti-UV.

Protégez vos enfants du soleil en veillant à ce qu’ils portent de bonnes lunettes solaires, car leurs yeux sont aussi très sensibles aux UV, un chapeau bien couvrant et des habits clairs quand vous arrêtez l’exposition. Mettez-les également à l’ombre le plus souvent possible.

Soigner le coup de soleil de votre enfant

Il se peut que vous n’ayez pas appliqué les principes de précaution, parce que vous n’avez pas eu le temps d’acheter une crème de protection, parce que vous vous êtes laissée surprendre par le soleil derrière les nuages, parce que vous ne vous êtes pas méfiée… Et à cause de ce manque d’attention passager, votre enfant a attrapé un coup de soleil. Pas de culpabilité, il va falloir agir.

Examinez-le attentivement. Si sa peau est juste rouge et sensible, c’est une brûlure du premier degré. Pas d’affolement ! Donnez-lui un bain à peine tiède, pour diminuer la brûlure, et tartinez la peau brûlée avec de la crème très hydratante, de type Biafine. Laissez la peau s’imprégner de la crème et remettez-en régulièrement  en  couche épaisse, les premières 24 heures.

Pensez aussi à donner du paracétamol pédiatrique à votre enfant, pour atténuer la douleur. En homéopathie BELLADONNA
7CH, à répéter régulièrement, combattra la sensation de cuisson avec peau rouge qui irradie la chaleur. L’Aloé Véra est également un excellent remède.

Si quelques heures après le bain de mer ou de piscine, de petite bulles ou des cloques se développent  et la douleur est
très forte, que la peau est très rouge (voire violacée), il s’agit d’une brûlure plus intense du deuxième ou troisième degré.

Passez la peau brûlée de votre enfant sous l’eau froide longuement et donnez-lui du paracétamol. Rendez-vous à la
pharmacie pour des conseils plus pointus.

Si les lésions touchent une grande partie du corps, amenez-le chez votre médecin en urgence. Vous devez également
vérifiez la température de votre enfant : les coups de soleil peuvent en effet être associés à une insolation.

En cas de troubles de la conscience, il peut y avoir nécessité d’une hospitalisation en urgence. N’oubliez pas de lui donner à boire fréquemment. Une fois, rassuré sur la santé de votre enfant, vous pourrez rajouter au traitement en homéopathie APIS 15CH pour les cloques. Attention pas d’exposition au soleil tant que les brûlures ne sont pas guéries !

La prévention reste donc de mise, d’autant plus qu’au désagrément présent peuvent se rajouter des risques futurs. En
effet, plusieurs études ont établi une relation entre le cancer des grains de beauté appelé mélanome (plus de 8 255 nouveaux cas diagnostiqués en 2010) et les coups de soleil durant l’enfance.

A présent vous êtes armés pour maîtriser avec efficacité le soleil en famille ! Ami à petite dose, ennemi en cas d’excès !

Rebecca LAZZERINIAuteur : Rebecca LAZZERINI
Donnez votre avis !
Vite ! Vous pouvez être la première à réagir !
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • Comment expliquer la mort à son enfant ?
  • A quel âge peut-on faire percer les oreilles de sa fill...
  • Comprendre la phobie scolaire
  • Aider son enfant à travailler : mission impossible ?
  • L’autisme : comprendre la maladie pour mieux la soigner...
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr