Interview Annabelle Bril : comédienne débutante

Interview Annabelle Bril : comédienne débutante

Page 4 / 4

Interview : suite 4

Un peu avant tu disais que le plus important dans le métier d'acteur c'était d'avoir une personnalité. Qu'entendais-tu par là ?

Déjà physiquement, il y a des « gueules », surtout au cinéma car il y a un rapport très important avec l'image. Il faut qu'on remarque ta présence. Rien à voir avec la beauté. Puis évidemment des personnalités fortes, originales qui sortent du lot, comme des personnes un peu fofolles ou avec du caractère.

Toi, si on devait t'identifier à un personnage ce serait plutôt la lolita non ?

Oui, au début t'as des « emplois » tu ne peux pas tout jouer. Tu dois utiliser ce que tu dégages à travers ton apparence, ta personnalité...par exemple : la baby-doll, le bouffon de service, le méchant. C'est une fois que tu as acquis une notoriété suffisante et que tu as fais tes preuves que tu peux tout jouer. Il faut être assez malin pour savoir ce que tu dégages, quel est ton emploi. Il faut essayer de savoir ce que les autres voient de toi, parfois au premier regard. Ca varie beaucoup en fonction de ton vécu, tu évolues, tu prends conscience de certaines choses et ça se sent. Les autres te voient différemment.  Même si tu n'as pas forcément envie d'être mis dans une case, cela peut être très utile au début. Il faut s'en servir, surtout si tu n'as pas fais grand-chose avant. Mais en général ton  agent te guide quand il t'envoie sur des castings.

C'est très important d'avoir un agent ?

Je ne pense pas que ça soit indispensable. Certains agents n'envoient jamais les comédiens sur des castings ; Il faut être débrouillard, oser, surtout si tu ne connais personne à la base.

Comment en obtient-on un ?

Il faut envoyer des bandes démos, c'est-à-dire des petites scènes que tu as faites, dans les films ou téléfilms dans lesquels tu as joué, ainsi que quelques photos.

Quels sont tes projets à court, moyen et long terme ? Qu'est-ce que tu envisages ?

Je viens de finir de tourner dans un cours métrage d'Antoine Delelis, l'assistant réalisateur de Jean Pierre Mocky qui m'avait repérée dans le téléfilm Colère. Je compte beaucoup sur ce type d'expériences pour avoir d'autres opportunités. Il suffit que la bonne personne te remarque.  Parallèlement je finis mes cours, je suis ouverte à toutes les opportunités : télé, cinéma, théâtre...J'espère par la suite avoir un agent. En tout cas rien ne m'arrêtera. Je veux continuer le plus longtemps  possible à faire ce métier. Il ne faut pas baisser les bras. Si tu bosses assez, tu seras toujours récompensé, d'une manière ou d'une autre !

Page précédente
Auteur : Marine DERVEAUX


Donnez votre avis !
3 commentaires
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
Merci pour l'article
je ne la connaissais pas du tout!
isa169  | le 27/12/2009 à 20:13
 
Ce message a été supprimé par Femmezine
optimist2009  | le 09/02/2010 à 22:40
 
Une découverte grace à vous.
Merci beaucoup.
delphes20  | le 08/06/2011 à 10:24
 
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • Interview Nicolas Ullmann : l'homme cent têtes !
  • Patrick Eudeline, l'homme plein de qualités
  • Patric Jean : un réalisateur engagé et optimiste, malgr...
  • Interview Pacôme Thiellement : Cabala, Led Zeppelin occ...
  • Bruno Putzulu : portrait d'un artiste aux multiples fac...
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr