Ménorragie : Que faire en cas de règles abondantes ?

Ménorragie : Que faire en cas de règles abondantes ?

Vous souffrez de ménorragie, découvrez les causes possibles mais également les traitements et solutions envisageables.

Ce mois-ci, vous avez constaté une perte de sang excessive durant vos règles. Même si les règles abondantes sont la plupart du temps sans gravité, il est important de consulter un gynécologue car les ménorragies sont extrêmement fatigantes en plus d'être gênantes pour la vie sociale. Afin d'éviter l'anémie et retrouver un confort au quotidien, suivez nos précieux conseils.

Qu'est-ce que des règles abondantes ?

Les règles résultent de la desquamation de la muqueuse utérine, une délicate architecture de muqueuses qui se renouvelle chaque mois sous l'influence de l'œstrogène et de la progestérone issues des ovaires.

Leur apparition marque la non-fécondation de l'ovule et survient en moyenne tous les vingt-huit jours pendant trois à six jours. Le flux menstruel d'une femme en bonne santé atteint 40 millilitres, soit l'équivalent de 8 à 10 cuillères à café, et maximum 80 millilitres. Il est tout à fait normal que les règles soient plus abondantes à l'adolescence du fait que le système de reproduction s'est développé. La ménopause est également caractérisée par un flux sanguin conséquent à cause des hormones féminines qui tendent à disparaître définitivement. Durant ces périodes, il est inutile de s'inquiéter outre mesure. Mais si vous êtes obligée de changer vos protections intimes plus de six à sept fois en 24 heures, vos règles peuvent véritablement être qualifiées d'abondantes ou de ménorragies, surtout si cela dure jusqu'à 10 jours. Il arrive que la présence de caillots de sang accentue davantage cette situation d'inconfort et vous contraigne à vous changer toutes les heures. Vous devez vous lever la nuit pour changer votre serviette hygiénique ou votre tampon et même les draps, et vous préférez vous interdire vos activités favorites telles que le sport, les sorties et les voyages pour éviter de tâcher vos vêtements. L'hyperménorrhée s'accompagne parfois de douleurs au ventre ou de fatigue, au point de ne plus réussir à se concentrer au travail et demander un arrêt. Il va sans dire que les rapports sexuels sont tout simplement inimaginables durant cette période.

Traiter une éventuelle anémie ferrique

Vous vous sentez essoufflée au moindre effort, vous ressentez une gêne respiratoire et des palpitations, votre teint est pâle, vous avez parfois des vertiges, vous manquez d'énergie ? Vous souffrez très certainement d'une anémie provoquée par la perte excessive de sang. Le flux menstruel est si abondant que les globules rouges se mettent à manquer. Pour éviter une carence en fer causée par ces saignements réguliers, les aliments riches en fer ne s'avèrent plus suffisant. Il convient de recourir pendant plusieurs mois à une supplémentation en fer sous forme de comprimés. Pour un résultat optimal, adoptez une alimentation riche en vitamine C qui favorise l'absorption du fer par l'organisme. Les agrumes, le persil, la viande rouge, les abats, les crustacés, le cacao et les légumes secs doivent être mis au menu de tous les jours. En revanche, vous limiterez votre consommation de thé, de café et de produits laitiers.

Un traitement hormonal adapté

Les règles abondantes sont souvent dues à des perturbations hormonales. Les taux d'œstrogène et de progestérone se trouvent déséquilibrés, épaississant la paroi utérine et causant par conséquent des règles quasi hémorragiques. Une pilule contraceptive combinée à la progestérone permet ainsi de réduire le flux menstruel. Si vous portez un stérilet en cuivre, il faudra le retirer en faveur d'un stérilet à la progestérone qui réduit les saignements. Si les modifications de contraceptifs ne suffisent pas, le gynécologue vous prescrira un médicament anti-inflammatoire ou analgésique qui réduit le flux et les douleurs des règles, ou bien un anti-fibrinolytique préservant les caillots pour un amenuisement des règles. En dernier recours pour les femmes n'ayant plus de projet de grossesse, une petite opération chirurgicale vient à votre secours pour diminuer l'épaisseur de la muqueuse utérine. 

Consulter un gynécologue

Les règles abondantes peuvent durer de l'adolescence jusqu'à la ménopause si vous ne prenez pas le temps de consulter un gynécologue. L'hyperménorrhée est généralement anodine même si altérant la qualité de vie. Le professionnel vous fera une échographie pour vérifier que les saignements excessifs ne sont pas liées à la présence dans l'utérus d'un polype, d'un fibrome ou d'endométriose, nécessitant un traitement médical ou une intervention chirurgicale. Si vous avez toujours connu des règles abondantes, il peut s'agir d'un trouble de la coagulation comme la maladie hémorragique de Willebrand. Il vaut mieux consulter au plus tôt afin de mieux déceler l'origine du trouble et ainsi éviter d'éventuelles complications. 

Au sujet des règles nous vous recommandons les articles suivants :

Comment gérer des règles douloureuses ?

Peut-on faire l'amour pendant ses règles ?

 

Rédaction FemmezineAuteur : Rédaction Femmezine
Donnez votre avis !
Vite ! Vous pouvez être la première à réagir !
Devenez membre et gagnez 4 points en laissant un commentaire !
Ajouter un commentaire

Commentaire :
Pseudo (facultatif) :
Rechercher
Inscrivez-vous au club Femmezine et gagnez des cadeaux ! 1 - Devenez membre 2 - Cumulez des points 3 - obtenez des cadeaux
Le Top 5 des internautes
  • Comment soulager les jambes lourdes ?
  • Ménorragie : Que faire en cas de règles abondantes ?
  • Piqûres de guêpe : que faire ?
  • Accro au sucre : à l'aide !
  • Piqûres de méduse : que faire pour soulager ?
S'incrire à la newsletter femmezine
Les cadeaux Femmezine
    Découvrez les cadeaux du mois
Venez les remporter !
 
Nous contacter Charte d'utilisation CGU enchères Mentions légales La r�daction Partenaires Désinscription Plan du site Parlez de nous !
Copyright © 2009 - Femmezine.fr